BELARUS : DURCISSEMENT DE LA RÉPRESSION ET PEINES DE PRISON POUR GRÈVE

  • 0
  • 15 vues

Alors que le régime Loukachenko intensifie la répression antisyndicale, trois travailleurs de la ville de Zhlobin ont été condamnés à des peines de prison de 2,5 et 3 ans.

Igor Povarov, Alexander Bobrov et Yevgeny Govor ont été condamnés à une peine de prison pour avoir tenté d’organiser une grève dans l’usine métallurgique BMZ, le 17 août 2020.

Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI, a déclaré : « Nous dénonçons cette escalade dans l’atteinte au droit de grève au BelarusLes autorités ne font aucun cas du droit des travailleurs de cesser le travail, qui est consacré par le droit international. La communauté internationale est appelée à soutenir fermement la volonté des travailleurs, voire de l’ensemble de la population du pays. »

Alors que ces peines de prison visaient explicitement à réprimer le droit de grève, plusieurs autres personnes ont été emprisonnées pour avoir participé à des actions publiques.

La direction de l’usine BMZ tente de réprimer les activités d’un syndicat indépendant nouvellement créé. Pendant ce temps, une chasse aux sorcières est menée contre les travailleurs qui tentent d’organiser de véritables syndicats sur d’autres lieux de travail dans le pays.

Ces condamnations font suite à une décision rendue en janvier par la Cour suprême contre le droit de grève.

Cliquez ici pour lire cet article en ligne

ASSEMBLEE GENERALE SYNDICAT NATIONAL DES TRAVAILLEURS DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE L’ACTION SOCIALE
Prev Post ASSEMBLEE GENERALE SYNDICAT NATIONAL DES TRAVAILLEURS DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE L’ACTION SOCIALE
ATELIER D’EVALUATION DE LA CAPACITE FINANCIERE DU SECTEUR DE L’ECONOMIE INFORMELLE
Next Post ATELIER D’EVALUATION DE LA CAPACITE FINANCIERE DU SECTEUR DE L’ECONOMIE INFORMELLE
Related Posts

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *