ATELIER SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PACTE MONDIAL POUR LES MIGRATIONS

  • 0
  • 13 vues
19UR2
19UR3

La Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS) a organiné un atelier sur la mise en œuvre du Pacte mondial pour les migrations sûres, ordonnées et régulières adopté en décembre 2018. (Nations Unies A/RES/73/195) (29-30 Décembre 2021 à la Maison des Travailleurs Keur Madia, Quartier Cerf Volant) 

Depuis plusieurs années, la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS), mène des activités pour contribuer à la promotion des droits des migrants, des travailleurs migrants en particulier, notamment par :

– la ratification au Sénégal des instruments de l’OIT en faveur des migrants (telles que la C 97, la C 143, la C 189,….)

– la mise en oeuvre effective, de manière plus globale, de tous les engagements pris par les Etats au plan international pour garantir aux migrants et à leurs familles de conditions de vie, de travail, de transit dignes, humaines.

C’est dans ce cadre que la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS), en partenariat avec le Partenariat des Osc pour l’Efficacité du Développement (POED) – CSO Partenership for Development Efectiveness (CPDE) – à travers son secteur Migrants et Diaspora, a organisé le Mercredi 29 et jeudi 30 Décembre 2021 à la Maison des Travailleurs Keur Madia, un Atelier sur la Mise en œuvre  du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières adopté en décembre 2018 (Nations Unies A/RES/73/195).

Lors de la cérémonie d’ouverture, le Secrétaire Général de la CNTS Monsieur Mody Guiro a tenu a souligné l’importance de cet atelier car « la rencontre qui nous réunit se tient dans un contexte où la crise profonde du système économique mondial, née dans les années 2008-2009, est loin d’être terminée. Les inégalités, la pauvreté, l’absence de démocratie et de bonne gouvernance, la domination, l’exploitation et les guerres en sont les caractéristiques principales. » a-t-il souligné.

Rappelons que Mody Guiro est le Président de la CSI/Afrique. Il a expliqué que « la Déclaration du 4èmeCongrès de la CSI-Afrique tenue à Abuja (Nigéria) du 20 au 21 Novembre 2019 a donné une large description, profonde et pointue, de cette situation, particulièrement en Afrique ».

Cet atelier a permis aux participants de revenir sur les causes de la migration en Afrique. Il faut rappeler aussi que dans ce contexte, de plus en plus, la communauté internationale reconnait que la question migratoire remet en cause les fondements du monde tel qu’il est présentement structuré. Cette question est assurément une question transversale et complexe. Elle pose centralement la question du développement, articulée à une réflexion critique sur notre société, dans ses aspects politiques, économiques, juridiques, sociaux, culturels et environnementaux.

RATIFICATION DE LA CONVENTION 190 DE L’OIT
Prev Post RATIFICATION DE LA CONVENTION 190 DE L’OIT
RENCONTRE RESEAU SYNDICAL AFRICAIN SUR LES MIGRATIONS ATUMNET
Next Post RENCONTRE RESEAU SYNDICAL AFRICAIN SUR LES MIGRATIONS ATUMNET
Related Posts

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *